23/01/2018

L'atelier et la boutique d'horlogerie Labarre-Zwicker à Carcassonne

Quel beau métier, que celui de l'horlogerie ! Montres bracelet ou en pendentifs, horloges, carillons, etc. Il s'agit là d'un véritable art pour lequel plusieurs années d'études à Besançon - capitale française de l'horlogerie - sont nécessaires. Pendant près d'un siècle, l'atelier d'horlogerie fondé par Éloi Labarre mit les pendules à l'heure de très nombreux Carcassonnais.

Labarre.jpg

Avant la Grande guerre, Éloi Labarre possédait deux boutiques à Carcassonne. La première avec son petit atelier se trouvait en haut des marches des halles à la volaille, rue Chartrand. Sur la photographie ci-dessus, à l'intérieur on aperçoit la charcuterie de Jean Perdigou puis le cafés Fieu.

Capture d’écran 2018-01-23 à 08.58.07.png

Au même endroit en 2018

Labare.jpg

Le second magasin se trouvait dans la rue de la mairie ; débaptisée en septembre 1944, elle prit le nom d'Aimé Ramond.

Capture d’écran 2018-01-23 à 09.04.32.png

La boutique en 2018, au numéro 20 de la rue A. Ramond

Zwicker Jean-Jacques 2.jpg

Le beau-fils du fondateur M. Jean-Jacques Zwicker, reprit l'atelier et le magasin.

Zwicker Jean-Jacques.jpg

Le magasin dans les années 1970

zwicker 1.jpg

Lorsque Jean-Jacques Zwicker fit valoir ses droits à la retraite, il passa le flambeau à son fils Alain.

Zwicker 2.jpg

Celui-ci poursuivit l'œuvre de trois générations de Labarre dans l'horlogerie. Au début des années 2000, il laissa le magasin de la rue A. Ramond et alla s'installer dans la rue de Verdun. On se demande comment ce colosse pouvait réparer des pièces aussi petites, avec un telle dextérité. M. Zwicker n'aimait pas son métier ; il lui vouait une vraie passion. Hélas ! Il n'aura pas profité bien longtemps de sa retraite... Le maître des horloges fut rappelé bien trop tôt par le sonneur de Saint-Pierre. Que cet article lui soit dédié, car aujourd'hui depuis ce temps, tous les coucous de Carcassonne sont enroués.

_________________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2018

Commentaires

actuellement ,on ne répare plus ,,,on jette!!que de beaux métiers ont ainsi disparus !! régression ou progrès ??les tonnes de déchets donnent la réponse ---

Écrit par : marcelle | 23/01/2018

Répondre à ce commentaire

Trouver des horlogers dignes de ce nom est chose très difficile dans Carcassonne. Certains s'y sont essayés mais avec des méthodes qui ne leur ont pas permis de durer bien longtemps. Dans le département, il y a encore quelques artisans dignes de ce nom et amoureux de ces mécaniques. Il suffit de chercher un peu. Certains diront que c'est cher, je réponds que le service est largement à la hauteur de ce que l'on paye. Merci à vous de faire vivre nos chères mécaniques horlogères.

Écrit par : J. Ourliac | 23/01/2018

Répondre à ce commentaire

Dommage que les ets Gazaniol n'existent plus! Dans cette droguerie on pouvait tout trouver.

Écrit par : Sophie | 23/01/2018

Répondre à ce commentaire

Monieur Zwicker a pris soins de mes montres pendant de nombreuses année
professionnel méticuleux et passionné par son art
je regrette cet artisan .

Écrit par : Baudis | 23/01/2018

Répondre à ce commentaire

Merci Martial pour cet hommage à ma famille, une pensée toute particulière pour mon papa qui est parti trop tôt...

Écrit par : ZWICKER épouse MARCHAND Alexia | 23/01/2018

Répondre à ce commentaire

recherche horloger pour revision d,oeil de boeuf

merci f le gall

11100 NARNBONNE

Écrit par : LE GALL | 18/05/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire