25/11/2013

Charles Marville (1816-1879) croqua les ruines de la Cité de Carcassonne

On connaît Charles François Bossu, dit Marville, comme "Photographe de la ville de Paris" dont il s'évertua à immortaliser les rues avant leurs destructions sous le Second Empire à partir de 1858. Sait-on qu'il fut d'abord comme tous les pionniers de la photographie, peintre-graveur ?

Marville-Autoportrait-1861.jpg

Autoportrait de 1861

Marville fut également "Photographe du musée impérial du Louvre" et, fait intéressant pour nous, collabora avec Eugène Viollet-le-duc aux grands chantiers de restauration. Nous avons découvert dans une gravure représentant les ruines de la porte d'Aude, sa signature à côté de celle de Andrew Best et Leloir. En poussant plus loin notre recherche, nous avons appris que ces derniers possédaient un atelier de gravure dans lequel ils étaient associés. Cette piste, nous permit de faire le lien avec un magazine historique qui parut de 1833 à 1838, appelé "Le magasin pittoresque". Restait à retrouver la date exacte de parution pour la gravure ci-dessous.

img343.jpg

Le magasin pittoresque (Octobre 1838)

Bien avant Le Gray, qui photographia officiellement les ruines de la cité médiévale en 1851, un autre photographe en fit un dessin en 1838. Viollet-le-duc s'est-il servi des dessins primitifs de Marville? Ce qui est certain c'est que ce dernier a bénéficié de l'apport photographique qui, vers 1855 n'était utilisé qu'à des fins essentiellement archéologiques. Toutefois, il serait naïf de penser que l'architecte pût baser sa réflexion sur cette nouvelle science qui en l'état, ne permettait pas des prises de vues d'une extrême précsion. Le croquis de l'architecte avait de beaux jours devant lui.

____________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2013

12/05/2013

Quand Eugène Trutat photographia Carcassonne

trutat.jpg

Eugène Trutat

(1840-1910)

est un photographe, géologue et naturaliste français. Dès 1859, il pratique la photographie et publie des ouvrages techniques sur le sujet. Il sera l'auteur de près de 15 000 clichés dans des thèmes très divers (Pyrénées, scènes de vie, portraits, patrimoine...). Il participera à la fondation du Muséum d'histoine naturelle de Toulouse, dont il sera le directeur de 1890 à 1901. La bibliothèque de Toulouse conserve un fonds de 5000 photographies; le Muséum de Toulouse, 15 000 plaques de verre tirées entre 1870 et 1910. Parmi elles, j'ai retrouvé des vues de Carcassonne photographiées en 1862, 1881 et 1899 avec ses amis Filhol et Soubeyran.

1.jpg

La porte Narbonnaise en septembre 1862. Au premier plan, l'octroi avec la maison du gardien. Le châtelet et le pont levis ne sont pas encore sortis des plans d'Eugène Viollet le duc.

2.jpg

Un plan plus large dans lequel la tour du Tréseau n'est pas encore restaurée.

3.jpg

Cette fois à l'arrière plan, la tour du Tréseau a retrouvé un toit. Dans la barbacane de la porte Narbonnaise se trouvait une fontaine qui alimentait en eau les pauvres habitants des lices (voir les maisons adossées aux remparts)

4.jpg

Les maisons ventouses dans les lices

5.jpg

L'entrée du Château comtal avec à droite, une tour sans toiture et sans ses hourds.

6.jpg

La tour du moulin du midi

7.jpg

Sur le rempart extérieur construit au XIIIe siècle sous le règne de Louis IX: l'Echanguette, la tour de la Pouloto et la tour Cautière. Remarquons l'absence des créneaux, à cet endroit pas encore restauré.

8.jpg

Le domaine de Sainte-Croix avec dans le fond, la tour de la Vade sans son toit.

9.jpg

Le Château comtal avant sa restauration

10.jpg

La tour du moulin du midi et la tour Mipadre avec en contre bas, le futur théâtre Jean Deschamps.

11.jpg

Le domaine de Fontgrande

(Chemin des Anglais)

12.jpg

Le domaine de Sainte-Croix

13.jpg

Le Pont vieux depuis les berges de l'Aude, photographié le 28 octobre 1899.

14.jpg

Le Pont vieux et la future place Gaston Jourdanne (à gauche)

15.jpg

Au Jardin des plantes

(Square A. Chénier)

16.jpg

Saut d'obstacles à l'hippodrome de la Fajeolle

18.jpg

La maison Cochet

Crédit photos

Bibliothèque municipale de Toulouse

___________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2013

09:17 Publié dans La Cité, Vieux clichés | Tags : trutat | Lien permanent | Commentaires (4)