10/09/2014

Les cadets du lycée de Carcassonne

2925618311.jpg

Les cadets du lycée de Carcassonne, champion d'académie de rugby

De droite à gauche

Bas: Lapasset, Soulassol, Conquet, Labazuy, Garcès, Huc, Laranière

Haut: R. Fabre, Finestres, Clergue, Geverix, Nègre, Bonnafous, Gastou, Breithaupt

__________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

11:40 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

09/09/2014

Paul Barrière (1920-2008), fondateur de la coupe du monde de rugby à XIII

584804702.jpg

Paul Barrière était né à Espéraza (Aude) le 8 juin 1920, à une époque où l'US Quillan allait être sacrée Championne de France de rugby à XV. Il chausse comme tous les jeunes de son âge les crampons et dès 1936, se retrouve dans l'équipe d'Espéraza puis de Carcassonne. Ce que l'on ignore c'est que Paul Barrière fut un grand résistant pendant la seconde guerre mondiale. Responsable du bureau de renseignement et d'action à Alger, il participe aux actions du maquis de Picaussel. A ce titre, il obtient en 1945 la Croix de guerre et la médaille de la résistance en 1947. Dans c'est dans ce creuset de patriotes, qu'il noue des liens afin de réhabiliter le rugby à 13 interdit par Vichy pendant l'occupation. Le 16 septembre 1944, à l'hôtel Regina de Toulouse, il est propulsé Vice-président de la fédération de jeu à 13. Il en sera le président le 2 juillet 1947 à Bayonne. Il est le fondateur de l'International board et à l'origine de la coupe du monde de rugby à XIII, mais refuse qu'elle porte son nom.

857498981.jpg

Paul Barrière devint par la suite organisateur de spectacles. En 1990, après Georges-François Hirsh, il est nommé par Raymond Chésa à la tête du Festival de la cité / Languedoc-Roussillon. La programmation de cet évènement devient alors plus éclectique et si Paul Barrière en est le coordonnateur, il n'en demeure pas moins que les décisions sont validées par un Conseil d'administration. Durant cette période, on créee des opéras, des pèces de théâtre en conformité avec le lieu en s'appuyant sur les forces vives de la ville. On entendra la contralto Valérie Pavanetto (fille du regretté Pierre) dans l'église des Carmes, la troupe de Thierry Almon, les choeurs de Carcassonne, le théâtre Magritte de M. Galaup... Quant aux spectacles de variétés, grâce à Paul Barrière et à ses connaissances, bien des artistes comme son ami Charles Aznavour venaient à un tarif inférieur à celui qu'ils pratiquaient ailleurs. D'autres, ne seraient peut-être jamais venu à Carcassonne comme Ray Charles. Pour l'avoir connu, je peux dire que M. Barrière était un homme droit, humain, franc, fidèle et compétent... Il est décédé le 29 mai 2008 à Biarritz

________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

05/03/2014

Le moto-cross de 1972 à la Cavayère

4217688175.jpg

La ville de Carcassonne aménage le 6 juin 1971 un motodrome sur le site de la Cavayère. L'année suivante, le championnat de France y est organisé le 22 mai 1972.

L'Union des motoristes audois avait à sa tête:

René Carrier (Commissaire général et directeur de course), Henri Nouvel (Délégué de la ligue du Languedoc), Norbert Thibault (Délégué officiel de la FFM), Michel Mazel (Chronométreur), MM. Raynaud, Sanchez, Dejean (Commissaires de piste), MM. Hebraut, Soucaret, Jung, Peyre, Garcia, Bonnafous (Commissaire de route), MM. Olive et Cathala (Délégués aux finances).

Cette compétition comptait:

20 équipages de Side-car-cross nationaux

30 engagés Moto-cross 125 cm3

3751969943.jpg

Jean-Claude Wolf de Perpignan en 125 cm3 à la Cavayère en 1972

Au guidon de sa Bultaco, il se classe second de la 1ère manche derrière Georges Cote de Villepinte (93). Dans la seconde manche, Wolf passera devant et remportera l'épreuve devant Cote et Charles Coutard de Lyon (69)

2895611194.jpg

L'équipage de Side-car Adnet-Blaise à la Cavayère en 1972

L'équipage mixte Adnet (54 ans) et Claire Blaise (45 ans) de Vertou en Loire-Atlantique finit 6e au général en ouverture du championnat. Leroux-Lannes de Paris (75) gagnit 2 manches sur trois mais une crevaison eut raison de leurs espoirs. C'est l'équipage Servillat-Grefferat de Bourg-en-bresse (01) qui remporta l'épreuve.

Pour approfondir, je vous conseille le site de Charles Camberoque

http://charlescamberoque.unblog.fr/2010/11/17/moto-cross-...

_____________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

08:37 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (2)

31/01/2014

Carcassonne, capitale régionale de la Pelote basque depuis 1934!

Si je vous dis qu'à Carcassonne, on pratique la pelote basque à main nue et la Pala depuis 1934, vous me croyez ? L'ASC Pelote Basque est même le seul club du Languedoc-Roussillon qui, pour exister, a dû s'affilier à la ligue de Midi-Pÿrénées. Le fronton "Place libre" fut construit en 1934 à côté du stade la Pépinière comme on l'appelait à cette époque. Aujourd'hui, c'est Albert Domec dont il a pris le nom.

inauguration fronton  1934-2.jpg

Depuis 1965, ce club participe à des tournois et organise le sien "Le trophée de la ciutad". Pourquoi donc la Pelote Basque au pays du cassoulet? Si je suis un peu ma logique historico-sportive, je remarque que de très nombreux joueurs euskadi sont venus grossir les rangs des clubs de rugby de Carcassonne. Devons-nous trouver un début d'explication chez ces immigrants ?

domec mai65.jpg

Jean-Jacques Castel (Président), Édouard Ponsinet, René Benausse et Robert Fanjeaux.

Ces trois là, remportèrent la coupe Jacques Castel en 1965 en finale du tournoi contre Rives, Sicre et Delmas sur le score de 40 à 31.

domec juin 69.jpg

Les pélotaris carcassonnais en juin 1969

pelote basque10001.jpg

La cancha (sol du fronton) est remise à neuf à la fin de 1969. L'année suivante, un nouveau fronton est inauguré c'est "Le mur gauche". L'équipe dirigeante est composée de: MM. Gastou (adjoint au maire), Castel (Vice-président), Pierre Lahitète et Édouard Ponsinet (trésoriers), Carasco (secrétaire), Robert Fanjeaux.

club pelote.jpg

Le fronton "Place libre" de l'ASC Pelote Basque

La place libre est le fronton le plus courant et ses dimensions ne sont pas règlementées. Une ligne tracée à 80 cemtimètres du sol délimite l'endroit, au dessus duquel doit venir frapper la pelote. Le terrain de jeu est matérialisé par des lignes au sol. La variante espagnole possède un mur à gauche. A Carcassonne, on pratique la pelote à main nue avec deux équipes de deux ou trois joueurs en 30 points.  La Pala se pratique comme la pelote à main nue mais avec une grosse palette; la partie se joue en 40 ou 50 points.

finaliste.jpg

Le club carcassonnais a remporté par équipes, 23 titres de champions de ligue Midi-Pyrénées.

Vous voulez les voir s'entraîner au fronton de Domec?

Mercredis de 18h30 à 22h

Dimanches de 9h à 12h 

Vous voulez contacter le club?

04 68 79 60 22

______________________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014 

10:07 Publié dans Sport | Tags : pelote basque | Lien permanent | Commentaires (1)

27/08/2013

Jean Sébédio - dit "Le sultan" - joueur mythique de l'ASC

Jean Sébédio était un joueur international de rugby à XV, membre de l'équipe de l'AS Carcassonne au milieu des années 1920. Il participera aux côtés d'Albert Domec, à la finale de championnat de France perdue en 1925 sur le stade de Maraussan à Narbonne contre Perpignan (5 à 0).

3302966935.jpg

"Le sultan",surnommé ainsi en raison de sa participation à la guerre en Syrie, est né le 6 décembre 1890 à St-Jean de Luz. International de 1913 à 1923, il se distingue très tôt par sa taille, sa force, sa vitesse et son agilité pour un avant de cette époque. On le retrouve en 1920 sous les couleurs de Béziers, puis de Carcassonne pendant quatre ans de 1921 à 1925.

320725637.jpg

L'ASC en 1921 (Sébédio avec le ballon)

1459136673.jpg

L'ASC lors de la finale de 1925

De gauche à droite

Assis: A. Domec, A. Miquel, R. Llary, R. Mauran, P. Marty, J. Roux, H. Gleizes

Debout: F. Andrieu, E. Aguado, A. Cadenat, G. Raynaud, J. Sébédio, J. Raynaud, J. Castérot, H. Séguier

1139071241.jpg

On voit ici Jean Sébédio avec sa moustache légendaire, au centre, contre l'Aviron Bayonnais le 17 novembre 1921 à la Pépinière. Le Sultan, était la terreur des arbitres. Lors d'un match contre Le Boucau à Carcassonne, l'ASC échoue à un mètre de la ligne: "Essai" s'exclame alors Sébédio ! L'arbitre montre qu'il manque un mètre et Sébédio de répondre aussi sec: "A Carcassonne, cela fait un essai !" Bédère, le capitaine boucanais proteste, mais Sébédio se tournant vers l'arbitre: "Monsieur l'arbitre, il vous insulte ! Faites votre devoir, mettez-le à la porte!" Et celui-ci, de l'expulser sous la pression du Sultan. Sébédio devint ensuite l'entraîneur du FC Lézignan, qu'il mena jusqu'à la finale perdue contre l'US Quillan (11-8) le 19 mai 1929. On dit qu'il s'installait sur une chaise pour diriger les joueurs et que d'un claquement de fouet donnait ses ordres. Voilà un sacré personnage...

garage.jpg

D'un premier mariage, Jean Sébédio aura deux filles dont une d'entre elles se mariera avec Antoine Blain, chapelier dans la rue de Verdun. En seconde noce il épousera Valentine, soeur de Jean Roucairos. Ce dernier tenait une station service sur le boulevard Camille Pelletan (actuellement, les antiquités Sourou). Sébédio, avait la sienne à l'angle du boulevard et de la rue de l'hospice (voir photo ci-dessus); il était faché avec son voisin et beau frère. Parmi ses amis, il comptait son ancien co-équipier Jean Roux. Un homme d'une grande élégance qui avait un affenage sur la place Davilla. Pendant la guerre, le Sultan faisait partie de la résistance et on le retrouva à la libération comme responsable de la prison. Ses excès réguliers avec l'alcool le rendirent gravement malade, à tel point qu'il mourra à l'âge de 61 ans le 12 juin 1951 à Carcassonne. Il est inhumé au Pays-basque dans le cimetière de Ciboure. Si vous passez à St-Jean de Luz, vous verrez sa maison située chemin du phare.

1594814932.JPG

Au même endroit aujourd'hui

2696989972.jpg

Philippe Blain, ancien international de Volley-ball et désormais entraîneur de l'équipe de France a des origines carcassonnaises. Il est l'arrière petit-neveu de Jean Sébédio.

___________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2013