28/11/2013

Le cirque Cagniac

Les foires carcassonnaises de novembre et de mars étaient souvent l'occasion d'acceuillir le cirque sur l'actuelle place du général de Gaulle. Pour la plus grande joie des grands et des petits, les artistes itinérants plantaient leur châpiteau pour deux ou trois jours. Chacun s'émervellait à l'idée de pouvoir assister au spectacle, car les animations n'étaient pas aussi nombreuses que de nos jours. Le cirque Cagniac s'était installé cette fois le 27 octobre 1906 pour 10 jours, avec ses 45 artistes, ses 15 chevaux et son châpiteau moderne en charpente.

2611459037.jpg

L'entrée et la billeterie du Cirque Cagniac avec au fond, les bâtiments du café des Négociants (aujourd'hui, le Saint-Germain). Nous voyons à ce propos au premier plan des machands de vin en blouse bleue, venus spécialement pour la foire.

467238821.jpg

Les détails du spectacle sont peints sur la toile à l'entrée du cirque: Écuyers, gymnastes, acrobates, pantomime, fil de fer, homme reptile, les clowns Patate et Chocolat...etc.

1551435125.jpg

Eugène Cagniac (Directeur et Acrobate), né le 25 octobre 1852 à Morlaix et décédé le 8 septembre 1929. Il était marié avec Catherine Chambert.

3543789781.jpg

Gaston Cagniac, son fils.

3998865765.jpg

Guillaume Cagniac, né en 1904

2851709877.jpg

Jeanne Aglae Cagniac (1867-1917), acrobate et soeur du directeur. Elle fut la fille de Louis Cagniac (1827-1883), artiste écuyer.

2493090309.jpg

Les frères Cagniac: Ying et Yang

382279124.jpg

Les soeurs Cagniac: Danse hongroise

1629039813.jpg

Le châpiteau du cirque Cagniac sur l'actuelle piste d'athétisme de la caserne du 3e RPIMA

2209079999.jpg

En 1899, le compositeur Louis Ganne écrit le seul opéra-comique consacré à la vie du cirque: "Les saltimbanques". Chaque famille a au moins entendu une fois ses grands parents chanter l'air le plus célèbre: "C'est l'amour qui flotte dans l'air à la ronde".

__________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2013