21/10/2013

Charles Mas: Héros oublié de la libération de Carcassonne.

Georges Mas n'avait que trop peu de mois pour se souvenir de ce père que la barbarie nazie lui a enlevée. C'était le 20 août 1944... Fusillé par une colonne allemande à la sortie de Carcassonne. Là, il ne reste qu'une stèle oubliée du passant et encore, ce n'est pas celle d'origine... Dans l'indifférence, le propriétaire du bâtiment sur lequel elle avait été fixée après guerre, l'avait enlevée pour refaire sa façade et mise à la benne à ordures. Georges Mas ne dut compter que sur lui-même et sur l'aide de Raymond Chésa, maire à cette époque, pour faire refaire et poser une nouvelle plaque au même endroit.

Mas.jpg

Charles Mas, ici avec son épouse Pierette, était né le 2 décembre 1913 dans les Pyrénées-Orientales. Comme employé communal, il travaillait et habitait à l'île dans la maison d'alimentation des eaux de la Cité. Ce jour de la libération de Carcassonne, il est touché par plusieurs balles ennemies, route de Narbonne (avenue du général Leclerc). Selon son fils Georges et d'après les propos recueillis par sa mère, Charles est d'abord transporté au café Azéma (ancienne discothèque La bulle, pour le situer) dans la rue Barbacane. Il est sérieusement blessé aux jambes et est transporté d'urgence à la clinique Delteil. Pris en charge, il décèdera peu de temps après dans des conditions méconnues, mais suspectes selon son épouse. Il est inhumé au cimetière St-Michel, puis transféré à la Conte.

brassard.jpg

Ce n'est que 50 ans après cette triste histoire qu'on ramena à son fils, ce brassard FFI que Charles Mas avait dans sa poche le jour de sa mort. La famille dut quitter le logement de fonction qu'elle occupait. Pierrette se retrouva sans emploi avec une pension de veuve de guerre et deux enfants de quatre et un an.

plaque.jpg

La plaque remplacée par la municipalité dans les années 1990.

plaque2.jpg

La plaque vue de l'avenue du général Leclerc, à la hauteur du magasin Husqvarna

Souvenez-vous!

Merci à Georges Mas pour ce témoignage

___________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2013