24/08/2013

L'origine des corridas à Carcassonne

 Les premières corridas à Carcassonne remonteraient à 1886 mais il faudra attendre le 22 juillet 1899 pour voir la création du Club taurin carcassonnais.

Affiche corrida.jpg

Affiche du 23 mai 1886 (coll: M. Castel)

Les arènes furent élevées alors, route de Montréal au lieu dit "la justice". Aujourd'hui c'est l'emplacement du parc municipal aux matériaux.

img278.jpg

Le Cercle Taurin Carcassonnais en 1899

774_001.jpg

Le Club Taurin Carcassonnais avait son siège social au Café glacier (Bd Roumens). Au mois de mars 1952, la ville de Carcassonne passe un contrat de bail avec Etienne Pouly, entrepreneur de spectacle. Elle lui loue le terrain désaffecté de Patte d'oie d'une contenance d'environ 9250 m2, pour l'édification d'arènes pouvant accueillir 10 000 personnes. L'entrepreneur devra organiser au minimum deux spectacles tauromachiques avec mise à mort les premières années. Le bail est signé pour une durée de 19 ans renouvelables, avec une clause de résiliation au bout de trois si l'expérience s'avérait non concluante pour les deux parties. Dans ce cas, l'organisateur démontera les arènes à ses frais et remettra le site en état. Le club taurin est habilité a représenter la ville pour veiller à la qualité des spectacles et à en rendre compte au maire.

Cette dernière s'engage à installer l'eau et l'électricité mais pourra exploiter des commerces (bar, restaurant, parking, toilettes, ventes de bonbons). Le bailleur devra verser 1,5% de la recette à la mairie.

corridas

Le prix des places allait de 2,200 francs (barrière) à 450 francs (amphithéâtre)

2592889622.jpg

L'affiche de la corrida de 1952

2755680793.jpg

Rafael Ortega (1921-1997), matador espagnol

4029680894.jpg

Julio Aparicio Martinez (né en 1932), matador espagnol

492380438.jpg

Antonio Ordonez(1932-1998), matador espagnol

 

420567515.jpg

L'année 1953 sonna le glas des corridas à Carcassonne. Les arènes furent démontées après deux années d'exploitation.

Corrida à Pate d'oie. Septembre 1953.jpg

Entrée de la quadrilla dans les arènes de Patte d'oie en septembre 1953.

img279.jpg

Ce n'est qu'en 1999 que le Cercle Taurin Carcassonnais renaîtra de ses cendres, avec pour président Bernard Castans. Soutenus financièrement par la municipalité de R. Chésa, maire de Carcassonne, les spectacles taurins s'installent à nouveau dans la capitale audoise au tout début des années 2000. L'association d'aficionados comptait alors près de 600 membres. Des arènes démontables sont érigées sur l'ancien abattoir de Carcassonne (détruit en 1985) près du stade Albert Domec. Ce lieu est désormais baptisé du nom de l'écrivain Jean Cau, secrétaire de Jean-Paul Sartre, né à Carcassonne et qui était un féru de l'art tauromachique. Raymond Chésa veut faire de sa ville, une place forte de la corrida. Tellement, qu'avant son décès en 2005 il envisageait la construction d'arènes en dur. Ce projet fut abandonné par son successeur, Gérard Larrat. Aujourd'hui, la nouvelle équipe municipale élue en 2009, s'est d'abord prononcée pour l'arrêt de la corrida dans notre ville. Puis, elle dut trouver un modus vivendi pour ne pas décevoir les aficionados, tout en restant proche des convictions de la majorité des élus du conseil municipal. Elle prétend ne pas financer le spectacle taurin auquel elle apporte seulement sa logistique. La Feria, elle seule, est financée par de l'argent public.

__________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2013