20/03/2018

Ce qui a disparu du paysage urbain de Carcassonne depuis 15 ans...

Difficile de dresser une liste exhaustive et précise des magasins, objets du patrimoine ou encore des bâtiments administratifs, d'autant plus que nous n'avons pas tout archivé. Cependant, nous vous proposons un tour d'horizon de ces changements pour lesquels il nous faudra sans doute plus d'un article...

2003

Photo 044.jpg

Le square Gambetta disparaissait sous la pioche des pelles mécaniques afin de réaliser un parking souterrain. Voulu et décidé par Raymond Chésa, ce chantier restera un trou béant pendant quatre ans. Ce n'est qu'en 2008 que sa construction sera enfin lancée.

2006

Café Les Négociants.jpg

Le Café des Négociants est vendu par Jeannot Lapasset. Cette institution Carcassonnaise, autrefois siège de nombreux clubs dont l'USC, passe entre les mains de deux repreneurs. L'établissement ne gardera pas le nom, selon la volonté de son ancien propriétaire. Les arbres sont coupés, la façade est entièrement revitalisée. Le Saint-Germain ouvre ses portes et c'est tout juste si un groom ne vous cire pas les chaussures à l'entrée... L'histoire va durer trois ans au mieux. 

2009

station service 2.jpg

L'ancienne station service Horcholle de la route de Toulouse ferme définitivement. Le méridien de Paris perd le nord et se demande s'il ne doit pas aller s'installer près de la pompe du supermarché Leclerc.

Gambetta.JPG

Gambetta est soviétisé et l'ensemble des statues remisées aux serres municipales... A Carcassonne, on est en retard sur la déstanilisation du bien public. Une espèce de nostalgie post communiste, sans doute.

2010

2_coiffeur_Taillefer.jpg

Michel Taillefer, le coiffeur préféré de Philippe Noiret, s'exile au Maroc et met la clé sous la porte. La place Carnot perd ainsi l'une de ses figures emblématiques. Le cochon noir auquel il n'est pas nécessaire de couper les poils en brosse, prendra place quelque temps après.

clinique_la_Bastide_ou__st_vincent_.Je_comprend_pas_trop_l-_pq_la_bastide.jpg

C'est la fin des cliniques en centre-ville... On mure ! La clinique Saint-Vincent, elle, se mure dans le silence. Elle complète la liste de nos chères disparues : Brun (Quai Riquet et Delteil (Bastion). Il faudra attendre là encore quelques années pour que le bâtiment soit repris et transformé en logements.

croix.jpg

Tronçonnée à la disqueuse, pas vus pas pris. Faut dire que la croix en pierre du XVe siècle au pied de la Cité n'intéressait personne. Il a fallu que je donne le signal GPS aux soi-disants experts du patrimoine pour qu'ils s'en rendent compte. Ah ! C'est que nous avons des gens dans les bureaux...

2011 

xénon.JPG

La discothèque le Xénon est rasée, au Pont rouge. Des souvenirs de jeunesse qui s'écroulent ; ils laisseront place à des bureaux dont on conservera le nom d'Espace Xénon. Il y avait depuis longtemps déjà de l'eau dans le gaz des nuits Carcassonnaises. Là, on a coupé l'électricité...

2012

Square Chénier.JPG

Mais où est passée Héléna ? Avec de la poudre de perlimpinpin communale, on l'a faite disparaître du square Chénier. Ceci afin d'égayer un peu en cette année 2012, la nouvelle place rouge du Kremlin Carcassonnais. Là-bas pour la magie de noël. Un père noël bien kitch et tout feux clignotants s'amusera à la distraire pendant un mois chaque année.

Route Minervoise.JPG

Route minervoise, la plaque en hommage à Noël Ramon assassiné le 20 août 1944 avait été enlevée le temps de refaire la clôture. Heureusement, que l'œil de Limoges veillait... Il a fallu en faire des courriers et passer des coups de fils pour qu'on la remette en place.

2013

Poissonnerie moderne. rue de la gare.JPG

Qu'ils sont beaux vos poissons ! Il ne sont pas que beaux, il faut les faire cuire assez, avait dit la marchande avec un trait d'humour au militaire du Régiment d'infanterie de marine. La poissonnerie moderne qui n'avait que le nom puisqu'elle était là depuis très longtemps, décidait d'aller les vendre au port de Trèbes. Il paraît qu'au bord du Canal, là-bas, on y pêche le cabillaud et la morue. 

2013.JPG

Ceci n'est pas une perte, mais tout de même on se souviendra à droite de l'ancienne boutique "Aux souvenirs de la Cité". Ne trouvez-vous pas bizarre qu'en Bastide, les touristes ne puissent plus désormais acheter un seul souvenir de la Cité médiévale ? Pour mémoire, ces bâtiments bétonnés se trouvaient dans la rue Clémenceau, devant la Maison de la presse.

2014

P1000371.JPG

Les bancs du Jardin du Prado à la Cité sont remplacés par des grille-pains, qui par temps de soleil sont autant de chauffe-culs. 

2014.jpg

La cave coopérative de la rue Michelet est détruite pour l'édification de cubes en béton dont, seul Habitat Audois détient le secret, destinés à loger des familles à faibles revenus. C'est vrai qu'ils ont des architectes ! Ils sont tous sortis diplômés de l'école supérieure de chez Légo.

2015

Maison Gestapo. Rte Toulouse.JPG

Adieu la mémoire de Jean Bringer, d'Aimé Ramond et de tant d'autres patriotes torturés dans la villa de la sinistre Gestapo, route de Toulouse. Les anciens combattants n'auront même pas levé le petit doigt pour te sauver. Enfin, je parle de ceux engagés en juillet 1944. Ah ! si, une fois détruite, on les a vus avec drapeaux, discours et sonnerie aux morts te porter des fleurs. Quel beau cube désormais... Décidément, chez Légo on assure côté formation d'architectes ! Habitat Audois a dû tous les recruter.

disparitions

Fini l'esplanade soviétique ! Carcassonne retrouve des couleurs à Gambetta.

2016

fontaine Rue du pont vieux.JPG

La Samaritaine de la rue du Pont vieux descendue pour être restaurée, n'est jamais revenue. Quel beau fronton de pelote basque que nous avons maintenant !

2017

Croix pont vieux 2.JPG

La croix sur le Pont vieux était vandalisée ou victime d'un accident de maintenance, au mois de septembre. Tout est mis désormais en œuvre par les services de la ville pour la restaurer. Décidément dans Carcassonne c'est la croix et la bannière pour faire respecter le patrimoine...

_________________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2018