04/10/2017

En 1971, la ville reconstruisait un nouveau square Gambetta...

Après la destruction du magnifique square Gambetta en juillet 1944 sur ordre des Allemands, ce jardin avait été réaménagé avec les moyens du bord. Une pelouse, quelques buissons, les monuments rescapés non envoyés à la fonte par l'occupant et un parterre de fleurs. Au moins d'octobre 1970, la municipalité Gayraud lançait le chantier d'un nouveau square, dessiné par l'architecte Henri Castella. L'entreprise Bonnery s'était vue confier la réalisation du projet. Il s'agit d'un plan d'eau de 15000 m2 composé de quatre bassins et une fontaine, selon une géométrie moderne, avec une île au centre du bassin principal. Jeux pour enfants, stand de confiserie et toilettes.

square 1.jpg

© Droits réservés

Au mois de juin 1971, les premiers travaux débutèrent avec le creusement des bassins. On ne parle pas des vestiges du couvent qui s'y trouvent dessous. Sans fouilles préventives - comme on savait le faire à cette époque - ces restes durent être fortement dégradés par les coups de pioche. Les travaux prirent du retard durant le printemps 1972 en raison du manque de livraison du matériel et de conditions climatiques déplorables. Au mois d'avril, M. Viéro et les jardiniers de la ville effectuèrent les premières plantations de gazon, d'arbustes et de fleurs.

square 2.jpg

© Droits réservés 

Après dix mois de travaux, le square put ouvrir ses portes en juin 1972. La fontaine avec ses 67 combinaisons d'éclairage en couleur alimentées par des projecteurs sous-marins et le jet d'eau furent mis en service trois jours après. L'alimentation des plans d'eau se fit en circuit fermé, grâce à quatre moto-pompes indépendantes. On dut cette réalisation à l'entreprise Arnaud et au travail de MM. Pourcheron et Amiel.

Squarre Cambetta1978 1.jpg

© Droits réservés

L'entrée par le monument de la Résistance fut dallé sur une très grande surface et on laissa pousser du gazon dans les jointures. A l'initiative de M. Viéro, les fusains furent taillés pour aménager un magnifique parterre de fleurs. Le square s'agrémenta ensuite de cyprès, de géranium et de 3 bouleaux.Square gambetta 1978 2.jpg

© Droits réservés

On fit venir du Calvados, deux couples de cygnes qui firent la joie des enfants. Le dimanche, les parents allaient au square leur jeter du pain. Ces palmipèdes n'étaient pas toujours aimables... Déjà avant son inauguration, le maire Antoine Gayraud s'émut du vandalisme contre ce nouveau square.

Source

Journaux locaux / 1970 à 1972

_________________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2017