19/06/2013

La pose des premiers égouts de Carcassonne

La municipalité Albert Tomey décide en 1923 d'installer dans la ville de Carcassonne, le premier réseau de tout-à-l'égout. Jusque-là les habitants sortaient chaque jour à 9 heures, les tinettes qu'ils déversaient dans le caniveau. Ce n'est qu'après leur dispersion que la vie pouvait enfin reprendre dans les rues.

P1040166.jpg

Place Davilla, avec les halles en toile de fond

Quelques difficultés pour boucler le dossier financier allongèrent de trois ans le commencement des travaux. Ce n'est qu'en 1926 que l'entreprise Garric se voit confier l'ensemble du chantier. Il sera totalement achevé en 1930 pour le plus grand bonheur des carcassonnais, qui jusque-là, se plaignaient du désagrément causé par l'ampleur de la tâche.

P1040167.jpg

Jules Garric supervise les travaux entre l'ancien hôtel St-Jean Baptiste et le jardin des plantes. Aujourd'hui, l'hôtel Terminus et le Square Chénier.

P1040168.jpg

Les ouvriers devant la gare SNCF

P1040170.jpg

Sous le pont de chemin de fer au bord du Canal du midi et en direction de la rue Buffon

P1040171.jpg

Boulevard de la préfecture (Jean Jaurès)

P1040162.jpg

Jules Garric, Maître ferblantier de son état, avait fait ses études chez les Compagnons du devoir. Nous le voyons ci-dessus avec son épouse devant son magasin, situé au N°5 de l'actuelle rue Armagnac.

IMG_2190.JPG

Le situation du magasin aujourd'hui

P1040165.JPG

Par la petite porte à gauche du magasin, on accédait aux ateliers. Dans les années 1950, les établissements Garric situés au N°12 de la rue de la République, posaient le chauffage central et employaient près de 100 personnes. Les descendants ouvriront ensuite une droguerie-quincaillerie à l'angle de la rue Jean Bringer et de la rue Barbès.

______________________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2013

09:53 Publié dans Vieux quartiers | Tags : garric | Lien permanent | Commentaires (7)