05/11/2015

Dans la terreur du Logis de l'Inquisition...

A l'angle de la rue du Four St-Nazaire et de la porte d'Aude, se trouvait la Maison de l'Inquisition dans un quartier connu autrefois sous le nom d'Ilot de l'Inquisition. C'est là que la justice de Dieu jugeait les impies et les hérétiques.

2331619606.jpg

Après quoi ils étaient condamnés au mur et placés dans une Meure à l'extérieur de la cité. Il y avait le mur strict où les prisonniers étaient reclus et enchaînés, puis le mur large (plus indulgent); dans les deux cas, les punis étaient nourris au pain et à l'eau.

inquisition11carcassonne.gif

Le logis de l'Inquisition

Le 9 février 1544, les inquisiteurs céderont l'Ilot de l'Inquisition à plusieurs bénéficiaires de la cathédrale. Mgr de Grignan achète la maison aux frères prêcheurs le 19 mars 1704 sur acte de Me Larose, notaire. À sa mort le 1er mars 1722, elle passera entre les mains du Chanoine Murailhe. 

Capture d’écran 2015-11-05 à 10.50.12.png

Ouvrage écrit par Antoine Sarraute et publié en 1914

C'est en 1912 qu'Antoine Sarraute en fait l'acquisition et après bien des travaux de restauration, l'ouvre au public le 11 mars 1913. L'ancien logis est alors transformé en musée et meublé avec des objets provenant de son magasin d'antiquités, situé plus haut dans la rue.

Capture d’écran 2015-11-05 à 10.18.42.png

De la mémoire de ce musée, il reste une série de cartes postales qui nous permettent de mesurer l'étendue de la richesse mobilière et historique de ce lieu. 

Capture d’écran 2015-11-05 à 09.55.37.png

Jardin du musée

Blason d'Henri II de Montmorency provenant du château de Leucate.

Capture d’écran 2015-11-05 à 09.54.04.png

Le salon

Les toiles peintes sont dues à l'initiative de Mgr de Grigan, évêque de Carcassonne.

Capture d’écran 2015-11-05 à 09.54.35.png

Le parloir

Teintures et plafond à la Française qui lors de la restauration étaient recouverte d'une épaisse couche de plâtre.

Capture d’écran 2015-11-05 à 09.54.56.png

Mobilier de 1540 qui avait été prêté par A. Sarraute pour la représentation d'Hernani (Victor Hugo) au théâtre de la Cité.

Capture d’écran 2015-11-05 à 09.53.36.png

Le siège de cette stalle du XVIe siècle se relève et est désigné sous le nom de Miséricorde.

Capture d’écran 2015-11-05 à 09.55.11.png

Coffre de mariage du XVIe siècle. La serrure représente un homme d'un côté et une femme, de l'autre.

Capture d’écran 2015-11-05 à 09.55.24.png

Coffre fort du XVIe siècle. Huit pênes sont actionnés simultanément par une même clé. La serrure est dissimulée sous une plaque à ressort.

Capture d’écran 2015-11-05 à 09.55.56.png

Bahut de sacristie du XIIe siècle

Capture d’écran 2015-11-05 à 09.56.32.png

Cuisine d'époque médiévale

Capture d’écran 2015-11-05 à 09.56.54.png

Salle de torture

Des fouilles pratiquées durant l'hiver 1912-1913 ont mis au jour un premier étage où se pratiquait la question et un sous-sol qui servait de cachot.

Capture d’écran 2015-11-05 à 09.57.25.png

Banc de torture

Capture d’écran 2015-11-05 à 09.56.16.png

Cachot des prévenus 

Squelette d'homme de 2 mètres découvert le 15 avril 1913 au cours de fouilles.

img188.jpg

© Roger Garcia

Les frères Sarraute en 1990

Le logis de l'Inquisition appartient encore aujourd'hui à la famille Sarraute. Il accueille des artistes plasticiens et leurs expositions. Qu'est devenu l'ensemble de ce mobilier inestimable ? Mystère...

Cartes postales

Collection M. Andrieu

____________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2015

11:02 Publié dans La Cité | Tags : inquisition | Lien permanent | Commentaires (2)