04/07/2013

1942-1944:Les lieux réquisitionnés par l'occupant allemand et ses alliés dans Carcassonne.

27 nov.jpg

Le 27 novembre 1942, l'armée allemande arrive dans Carcassonne après avoir franchie la zone libre. Désormais, toute la France est occupée par l'ennemi en raison du débarquement des troupes de la France libre en Afrique du nord. Très vite, les troupes et l'administration allemande vont réquisitionner un grand nombre de bâtiments stratégiques et de belle architecture.

Les sites militaires

028.JPG

La caserne Iéna

caserne.jpg

La caserne Laperrine

Plusieurs témoignages de résistants et guérilleros espagnols, indiquent qu'ils y ont été interrogés et enfermés dans des cachots avant d'être déportés.

Les bâtiments administratifs

022.JPG

Ecole normale des filles (route de Narbonne)

Feldkommandantur. Bd J. Jaurès.JPG

La Feldkomandantur (Bd Jean Jaurès)

Allemands lycée de jeunes filles. 29 mars 1943.JPG

Le lycée de jeunes filles

Les hôtels

Soldats allemands. Hôtel de la cité.jpg

Hôtel de la Cité

(siège de l'état major de la Werhmacht)

Collaborateurs à l'hôtel de la cité.jpg

De grands banquets de fraternisation y ont été donnés

img268.jpg

Le grand hôtel Terminus

(La kommandantur)

Les hôpitaux

031.JPG

L'Hôtel Dieu, rue de l'hospice.

(Truppenzahnarzt)

029.JPG

Casernes de la Justice, route de Montréal

(Infirmerie)

C'est aujourd'hui le parc aux matériels de la ville de Carcassonne

boutes gach.png

L'ancien asile de Boutes Gach, route de Toulouse (rasé depuis)

(Caserne de la Milice française)

Les maisons bourgeoises

1701476456.jpg

Le siège de la Milice française

(18, place Carnot)

2013-07-03_09h06_24.png

La maison de la Gestapo

(67, route de Toulouse)

Les agents du SD dont René Bach, étaient logés dans des villas réquisitionnées dans la rue Pierre Curie.

Crédit photos

ADA 11

Collections privées

___________________________

© Tous droits réservés/Musique et patrimoine/ 2013