12/03/2016

Le lion de la caserne Laperrine

L'historien Henri Alaux nous raconte dans son ouvrage "Carcassonne, quartiers et faubourgs au fil du temps" qu'il y avait autrefois quatre lions sculptés au coins de la place d'armes. Les socles sur lesquels ils étaient posés ont été enlevés lors du passage de Louis-Napoléon Bonaparte à Carcassonne, le 3 octobre 1852 ; ceci, afin que le Prince-président puisse passer les troupes en revue.

lions 2.jpg

Un lion sur son socle en 1852

Il y a quelques années, il restait un de ces quatre lions au coin de l'actuelle rue Basse. Sur son piédestal, une inscription gravée a disparu ; elle rappelait la date de l'inauguration de la place d'armes en 1728, ainsi que les noms des consuls présents durant la cérémonie : Joseph Airolles, François Fornier, Nicolas Austic et François Blanchet.

lion.jpg

© Henri Alaux

Le lion en grès près de la salle du manège

Afin de secourir l'antique sculpture contre les ravage du temps, il fut décidé de la déposer à l'intérieur de la salle du musée du 3e RPIMA dans la caserne Laperrine.

lions 3.jpg

© J. Blanco

Lions 4.jpg

Sources

Henri Alaux / Quartiers et faubourgs au fil du temps

__________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2016

08:39 Publié dans Patrimoine en danger | Tags : lion | Lien permanent | Commentaires (1)