06/10/2015

Les vestiges d'une ancienne loge maçonnique cachés dans une cave...

3564380586.jpg

© chroniques de Carcassonne

C'est ici, dans la vieille chaufferie de la clinique du Bastion que se trouvent dessinés sur un mur, de bien étranges symboles maçonniques. Il s'agit en fait La loge Napoléon fondée le 29 juin 1806 à Carcassonne sous le parrainage de "St-Jean de l'amitié" et des "Commandeurs du temple". Il faudra plus d'un an de travaux avant son allumage des feux, le 20 novembre 1807 en présence des délégations d'autres loges de Carcassonne et Castelnaudary. Elle tint ses travaux dans le bastion Montmorency qui appartenait à Coste-Reboulh, Vénérable de Saint-Jean de l'amitié.

5196067.jpg

© J-L B

Dans la salle voutée, au-dessus de la porte :

"Si tu peus vaincre la frayeur de la mort, tu sortiras du sein de la terre, tu reverras la lumière et tu auras droit à la révélation des grands mystères."

1960307363.jpg

© J-L B

Rien d'étonnant à ce que cette loge porte le nom de l'empereur, puisque la maçonnerie ne s'est jamais aussi bien portée que sous son règne. La majorité des Maréchaux d'empire étaient Franc-maçons : Davout, Berthier, Jourdan, Masséna... Ainsi que la famille Bonaparte dont Joséphine de Beauharnais, épouse de Napoléon Ier. À Carcassonne, ville de garnison, de nombreux anciens militaires la fréquentaient comme par exemple Ladislas Levavasseur, le grand-père du compositeur Paul Lacombe.

1787749118.jpg

"La conscience est un juge terrible"

D'après certains spécialistes, le peintre Jacques Gamelin pourrait être l'auteur de ces dessins. Ceci sans aucune certitude...

2607798884.jpg

© chroniques de Carcassonne

1834164337.jpg

© chroniques de Carcassonne

D'après des amoureux du patrimoine, il y a urgence à sauver ces peintures qui s'altèrent chaque jour sous l'effet de l'humidité. Or, cette pièce appartient à la maison de retraite du groupe Korian ; son avenir est donc entre les mains de cette entreprise privée.

350650392.jpg

____________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2015