22/03/2014

La Poste n'est pas à son poste

Un courrier que j'avais pris soin d'envoyer de Limoges avec un suivi portant la mention prioritaire, est arrivé à Carcassonne au bout de trois semaines. C'est ce que "La poste" appelle une lettre MAX... Vous me direz, heureusement qu'il était prioritaire! Craignant qu'il ne fut perdu j'ai téléphoné au service de la poste chargé de traîter les réclamations. Ma demande une fois enregistrée, l'interlocuteur me signifia que le service des enquêtes me répondrait d'ici un mois. Je m'exclamais alors: "Trois semaines"? On me répondit: "Monsieur, il faut savoir où il se trouve". "C'est un comble. Et le suivi?" ajoutai-je dans un coup de sang. Le standardiste pas démonté du tout: "La lettre est seulement suivie au départ et à l'arrivée". Belle affaire! En fait, j'appris par la suite que ma lettre qui était partie de Limoges avait transité par le centre de tri de Libourne (Gironde). Vous savez, le fameux 22 à Asnières de Fernand Raynaud... Elle est finalement arrivée à destination trois semaines après et le service commercial (si on peut l'appeler ainsi) ne m'a, sinon pas remboursé mes 2,10 euros, tout du moins expédié une lettre d'excuses.

1153804151.JPG

Les mauvaises langues disent que "La poste" ne mérite que la privatisation et que c'est le seul moyen d'avoir un service correct. La vérité selon moi est ailleurs... Je crois que l'état depuis des années fait exprès de pourrir un acheminement du courrier qui n'est pas rentable, pour que l'usager se détourne de son service public. Les bureaux de poste en milieu rural ferment, les centres de tri sont des usines à gaz, les facteurs sont désormais des contractuels dont la conscience professionnelle est à la hauteur de leurs CDD... etc. Quand on veut noyer son chien, on l'accuse de la rage! La poste est désormais une entreprise comme les autres qui vend des produits et qui se fiche éperdument du service après-vente et de la relation clientèle. Les responsables? C'est bien connu c'est votre facteur qui n'a plus le temps de vous dire bonjour car sa tournée est minutée par ses chefs. Ce sont les employés des centres de tri qui perdent le courrier car pour aller à Carcassonne, il passe par Montpellier.

2040893127.JPG

J'ai réfléchi... Mais comment le facteur peut-il acheminer mon courrier puisque à Carcassonne, on ne sait plus à quel numéro s'adresser?

Je vous invite à lire la petite pièce de théâtre de Georges Courteline écrite en 1897 et appelée: Une lettre chargée. Vous verrez, rien n'a évolué depuis...

_______________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014