06/05/2015

Jean-François de La Rocque de Roberval : Un explorateur Carcassonnais.

Jean-François de La Rocque de Roberval

(1500 - 1560)

Jean-François_de_la_Roque_de_Roberval.jpg

est né à Carcassonne de sa mère Isabeau de Poitiers (tante de Diane de Poitiers) et de son père, Bernard de La Rocque, connétable de Carcassonne. 

L'ami de François 1er

Cet homme de guerre connu également sous le nom de "seigneur de Roberval" se lie d'amitié avec le futur roi de France, avec lequel il partage des parties de chasse et les combats lors de la campagne d'Italie. Il possède également plusieurs domaines et villages dans les Ardennes et le Languedoc.

Roberval_(60),_colombier_du_château_(XVIe_s.).jpg

Le colombier du château de Roberval

(Oise)

La colonisation du Canada

 Ce Carcassonnais est le premier colonisateur de l'Amérique du nord, avant l'arrivée des Anglais. Le 17 octobre 1540, le roi de France lui donne pour mission de construire "ville, forts, églises et temples", lors de la dernière expédition française en Nouvelle-France (Canada). Les deux premières expéditions avaient été menées par Jacques Cartier, placé désormais comme subordonné de La Rocque.  Le 16 avril 1542, il part du port de La Rochelle avec trois navires et cent colons et débarque dans la région du Québec. Il fera dresser une carte de la région et poussera l'aventure jusqu'à rechercher le passage du Nord-Ouest. Les glaces feront reculer l'expédition qui finira épuisée et décimée. La Rocque rentre en France en 1543 totalement ruiné.

Et si Roberval avait réussi ?

La tentative de colonisation menée par Roberval, avait été dictée par la volonté de François 1er de concurrencer son rival Charles Quint. Les espagnols n'avaient sûrement pas l'idée d'aller s'installer dans une région si peu hospitalière en raison de son climat, mais ils avaient reçu l'ordre depuis 1530 de couler tous les bateaux français.

Selon l'historien Gilles Samson :

"On a un document de 1543 dans lequel François 1er commissionne quelqu'un pour ravitailler les installations de Roberval, donc on voit que les intentions de la France sont de continuer la colonie."

Bernard Allaire, note que la guerre avec l'Espagne prit fin l'année suivante et que s'il était resté un hiver de plus, Roberval aurait sûrement changé la destinée de ce territoire. Pour Nicolas Giroux l'histoire en eût été changée, car la ville se serait développée ailleurs et les Anglais ne seraient peut-être pas venus. Peut-être que les Français auraient pris Boston, New-York, que les Anglais n'auraient pas occupés.

Le site archéologique

Capture d’écran 2015-05-06 à 10.09.18.png

En 2005, le site archéologique Cartier-Roberval a été mis à jour au confluent de la rivière Cap-rouge et du Saint-Laurent. 

http://www.capitale.gouv.qc.ca/realisations/parcs-espaces-verts/site-archeologique-cartier-roberval.html

La ville de Roberval

En bordure du Lac Saint-Jean, la ville de Roberval porte le nom de l'explorateur Carcassonnais en souvenir de son voyage au Saguenay.

Mairiederoberval.jpg

La mairie de Roberval

(Québec)

Voilà de quoi sans doute tisser des liens entre notre ville et nos cousins de la Belle province. A moins que d'abord, il ne faille penser à donner chez nous un nom de rue à Jean-François de La Rocque de Roberval...

Sources

Dictionnaire biographique du Canada

Bernard Allaire

J-M Detrey

____________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2015