09/08/2013

Les rues débaptisées de la Bastide Saint-Louis

Carcassonne ne déroge pas à une règle qui a vu au cours de l'histoire les rues des communes françaises changer de nom ou d'appellation. Ces arrêtés municipaux se sont toutefois espacés dans le temps en fonction d'évènements politiques nationaux ou locaux, des hommages rendus à un personnage illustre ou simplement à un bienfaiteur de la ville. S'il fallait retenir une date entre toutes les autres, c'est celle du 7 juillet 1883 qui devrait retenir notre attention. Pourquoi ? Tout simplement, c'est ce jour là que l'on procéda au plus grand nombre de changement de noms dans la Bastide de toute l'histoire de Carcassonne. Retenez le chiffre 12:

Ancien nom Nouveau nom
Bd du Calvaire Bd T. Marcou
Rue du Calvaire Rue Littré
Rue du Gd Séminaire Rue Victor Hugo
Bd St-Michel Bd Barbès
Rue J. de Beauharnais Rue de la Liberté
Rue Lafayette Rue de la République
Rue Saint-Michel Rue Voltaire
Rue St-Vincent Rue du 4 septembre
Rue Hôtel Dieu Rue de l'Hospice
Square Ste-Cécile Square Gambetta
  Bd du Canal
Rue Mage Grand'rue

Nous voyons avec ces changements que la République a souhaité honorer ses défenseurs et mettre un terme aux symboles de la Monarchie et de l'Empire.

2487015032.jpg

La nouvelle rue Voltaire avec à proximité la Cathédrale Saint-Michel, d'où l'ancien nom qu'elle portait. En face du porche de la Cathédrale, il y avait la rue de la Lune qui a été détruite en 1951 pour construire l'actuel jardin où sont inscrits les noms des Morts pour la France.

Ancien nom Nouveau nom Date de l'Arrêté
Rue des orfèvres Rue Courtejaire 19.01.1877
Traverse de l'hôpital Rue des calquières 1849
Rue des Halles Rue Chartran 15.05.1901
Rue de la grille Rue Coste-Reboulh 7.11.1902
Bd des Tilleuls Bd Roumens 5.06.1911
Grand'rue Rue de Verdun 26.08.1916
Bd du Musée Bd C. Pelletan 8.06.1920
Rue de la gare Rue Clémenceau 8.06.1920
Rue du Mail Rue J. Sauzède 8.06.1920
Traverse (privé) Rue F. Mistral 1934
Bd du Canal Bd de Varsovie 4.10.1939
Rue de l'Hospice Rue G. Brassens 1983

Sur le tableau ci-dessus sont mis à l'honneur un ancien maire (Sauzède), deux bienfaiteurs de la ville (Courtejaire et Coste-Reboulh), deux militaires (Chartran et Roumens), un félibre (Mistral), le Tigre de la Grande guerre (Clémenceau) et la bataille de Verdun.

376193449.jpg

Le boulevard des Tilleuls vu de l'angle de l'actuel café du Dôme. Les arbres ont disparu après avoir été abattu par la municipalité à la fin des années 1990. Il est vrai qu'il fallait créer des places de parking et donner de l'air à ceeux qui voulaient bronzer à cet endroit...

1427779436.jpg

Le boulevard du Musée vu depuis la Caisse d'Epargne.

2353804960.JPG

Aimé Ramond (1918-1944)

Autre fait marquant dans la triste histoire de Carcassonne, celle de martyrs de la Résistance. Hélas, tous ne seront pas traités de la même manière... Ainsi, la ville oublia Christophe Roquefort qui fut exécuté avec Ramond et Bringer à Baudriques en août 1944. Le 8 octobre 1944, 4 rues porteront le nom de résistants audois.

Rue de la Préfecture Rue Jean Bringer
Rue de la mairie Rue A. Ramond
Rue du port Rue Armagnac
Rue neuve du Mail Rue M. Perrutel

A noter que pendant le Régime de Vichy, l'Etat Français avait fait débaptiser en 1941 l'actuel Boulevard Jean Jaurès pour celui de Philippe Pétain. J'ai également oublié la place d'Armes devenue place du général de Gaulle en face de la caserne Laperrine.

 

Crédit photos:

Collection Martial Andrieu

Sources:

Léon Riba, Carcassonne, ses places et ses rues, 11 août 1951 (non édité)

____________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2013

08:55 Publié dans Vieux quartiers | Tags : rues | Lien permanent | Commentaires (14)