08/11/2017

Pourquoi le gymnase et l'école des Serres portent-ils ce nom ?

En 1972, la municipalité Gayraud entreprend la construction de plusieurs établissements scolaires et sportifs. Considérant qu'il faut offrir à la jeunesse des infrastructures modernes dans lesquelles pourront s'exprimer les clubs tels que le HBCC (Handball) ou le SOC (Basket) mais aussi les élèves des écoles, il est recherché dans le centre-ville un terrain capable d'offrir ce potentiel. Il existe à cette époque, l'ancien jardin du Grand Séminaire transformé en Serres municipales à partir de 1924 dans la rue des Études. La ville va donc faire procéder à la destruction de plus de moitié d'un ancien carron de la Bastide, afin d'édifier à la place le futur gymnase. Celui-ci prendra naturellement le nom des Serres, comme l'école primaire qui lui sera ensuite adossée quelques mois après.

Gymnase Serres.jpg

© CAUE

Le gymnase des Serres

Un ouvrage important construit sur ordre du duc de Montmorency se trouvait là autrefois. C'était le ravelin de la Mercy, sa construction au temps des guerres de la Ligue s'était effectuée en démolissant tout un carron de maisons. Les restes de ce ravelin sont dans le parc de la maison Satgé.

serres.jpg

© IGN

Vue aérienne des Serres en 1954

Sans fouilles préalables, la municipalité va raser les Serres municipales sous lesquelles on aurait sans doute retrouvé bien des vestiges archéologiques. Les travaux débutèrent le 10 mai 1972 avec l'entreprise Bonnery qui fut obligée de creuser en profondeur, afin de mettre de niveau à cet endroit les rues des Études et du 4 septembre. Où passèrent les remblais ou passèrent les vestiges ? Mystère...

P1070673.jpg

© Midi Libre / Carlos Recio

Financé en intégralité par la mairie, la construction du gymnase coûta la bagatelle d'un million sept cent vingt cinq mille francs. Son architecture fut confiée aux urbanistes Carcassonnais Pierre et Christine Tarbouriech, dans un style faisant la part belle au béton armé.

P1070673.jpg

Plan des architectes Tarbouriech

La particularité de ce bâtiment est de posséder un sous-sol comprenant une salle de gymnastique, des douches, quatre vestiaires, une salle de réunion, une infirmerie. L'entrée du gymnase de 800 m2 se fait par la rue des Études. L'inauguration aura lieu le 17 février 1973. Quant à l'école primaire des Serres qui jouxte le gymnase, elle fera son ouverture pour Pâques de la même année.

gymnase. CAUE.jpg

© CAUE

Si vous vous mettez en quête de savoir ce qu'il reste des anciennes Serres municipales, longez la rue des Études et descendez par la rue de République.

Capture d’écran 2017-11-08 à 14.20.51.png

Il reste ce mur de clôture de l'ancien jardin du Grand séminaire. Quant aux nouvelles serres, elles furent édifiées le long du Canal du midi dans le quartier de l'Estagnol. 

Sources

Journaux locaux / Mai 1972

Bulletin municipal / Février 1973

Léon Riba / Historique des propriétés de la ville / 1949

Géoportail IGN

_________________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2017

 

14:25 Publié dans Patrimoine disparu | Tags : serres | Lien permanent | Commentaires (4)